EXPLICATIONS DE LA RESPIRATION CONSCIENTE

LA RESPIRATION CONSCIENTE:

Une approche psychocorporelle :

L'approche psychocorporelle appréhende l'être humain à la fois dans sa dimension psychologique et corporelle.

Partant du principe que nos souvenirs douloureux sont refoulés dans l'inconscient et enregistrés au niveau corporel, les thérapies psychocorporelles remplissent trois conditions :

  1. De se centrer sur le présent et de s'intéresser au "comment" plutôt qu'au "pourquoi".
  2. De favoriser une attention sélective, parfois à l'aide d'un état de conscience modifié.
  3. De présenter un travail corporel, que ce soit à l'aide de mouvements, de la respiration, ou de la posture.

L'importance de la respiration :

Le souffle est la principale source énergétique de la vie et respirer abondamment c'est
intensifier la vie en nous, c'est être avec la vie, c'est expérimenter l'énergie de la vie et le fait d'être vivant.

Plus notre respiration est faible, plus les fonctions de l'organisme tournent au ralenti et, plus nous
respirons vite, profondément et en conscience, plus nous augmentons l'énergie dans le corps.

Respirer amplement permet de se « brancher » à la vie et de faire l'expérience de l'Energie.

La santé vitale est proportionnelle à la capacité et la rapidité du corps à transformer l'énergie.
C'est à dire que plus on remplace, régénère les tissus abimés, plus on élimine les déchets....plus le corps maintiendra un équilibre par autorégulation.

En effet, la respiration a un rôle fondamental, non seulement par l'oxygène (O²) qu'elle apporte à l'organisme pour permettre son bon fonctionnement, mais aussi par sa fonction d'élimination des déchets. Il est à noter que 3% des déchets sont éliminés par les intestins, 7% par les reins, 20% par la peau et 70% par la respiration !

De toutes les modifications physiologiques inhérentes aux émotions et aux sensations fortes,
la plus dominante et la moins évitable est la modification au niveau respiratoire que ce soit au niveau amplitude, rythme ou fréquence.

Toutes ces manifestations s'expriment dans des phrases telles que « j'étouffe, j'ai le souffle coupé, il me pompe l'air »....                                                                                                             Toute pensée chargée d'affectivité modifie la respiration.

Dès lors inutile de rappeler que les émotions ont un impact direct sur la respiration. Le souffle peut être coupé sous l'effet de la surprise, accéléré sous l'effet de la colère, ralenti et fluide lors d'une sensation agréable, court et troublé dans le cas inverse.

Les sentiments, quant à eux, sont plus des états psychiques liés à notre vécu, notre façon de vivre
une situation. Bien qu'on y retrouve les émotions de base plus aigues, comme la colère, la tristesse, la peur et la joie, les sentiments sous forme de jalousie, haine, amour....ont également une influence sur la respiration et ce, de manière plus durable, c'est à dire chronique.

Il est intéressant de noter qu'une telle respiration permet également d'éviter les effets du
vieillissement
(acidification, diminution de l'immunité....)

La Respiration Consciente et Rebirth :

La « Respiration Consciente » est une séance de respiration abondante, continue, circulaire, ample et détendue en conscience.

Le « Rebirth » est connu depuis l'aube de l'humanité et était une technique archaïque utilisée dans les traditions telles que le yoga, le Tao, le Zen ou le chamanisme en vue d'atteindre une
forme de bien-être, d'expansion de conscience, d'élévation spirituelle ou d'extase.

Mais l'hyper oxygénation est un processus des plus naturels. En effet, on la vit dans tous les
moments importants de la vie, tels les premiers jours de vie, la fin de vie mais également dans des moments agréables tels que la sexualité ou désagréables tels que la souffrance, la fuite ou le combat.

Chaque méthode qui utilise la respiration comme outil a ses spécificités et ses avantages propres.

Si nous reprenons le mot Rebirth (renaître) , nous pouvons la voir de 3 façons symboliques :

 ° Revivre sa naissance : car la respiration permet de se libérer des séquelles et des peurs de la naissance ou de la vie intra utérine. Symboliquement notre venue au monde est une sorte de référence sur la perception qu'on se fait de la réalité et donc une prédisposition à agir ou
réagir de certaines manières.

° Naître à nouveau : car la respiration régénère et permet de reprendre un contact direct et profond avec la vie et, en l'intensifiant de se sentir vivant.

° Renaître à l'Etre : car la respiration permet des états de méditation profonde, d'hyper conscience, d'Amour, de Paix ou de Grâce.

De « Rebirth », le nom est devenu « respiration connectée » puis ensuite « respiration reliée », puis "respiration circulaire" pour être aujourd'hui nommée "respiration consciente"

Aujourd'hui, elle est plus utilisée de par sa rapidité, sa profondeur et son intensité à des fins
psychothérapeutiques. La définition qu'en donne dans ce cadre Léonard Orr est :                           « Une expérience de croissance où l'accent est mis sur la libération du traumatisme plutôt que sur la ré-expérience ».

La Respiration Consciente n'est pas exclusivement utilisée en thérapie mais aussi au niveau
sportif, médical et paramédical, ainsi que dans les domaines méditatifs ou spirituels.

Elle peut être utilisée aussi bien auprès des sportifs, d'acteurs, d'enfants, de femmes
enceintes et de personnes en fin de vie.                                                                                               Il a d'ailleurs été prouvé que les femmes ayant fait un travail sur la Respiration Consciente et qui ont eu la chance de revivre leur propre naissance, sont plus sereines lorsqu'elles accouchent.

La Respiration Consciente permet d'abord de lâcher les tensions au niveau physique, puis au
niveau psychologique
.

Pratiquée régulièrement, la Respiration Consciente permet une succession de petits
lâcher- prises qui amèneront progressivement une transformation de toute la
personne et à moins de contrôle mental, une sorte de maitrise consciente, de sagesse en fait.

C'est une des seules techniques qui libère aussi bien les tensions au niveau de la gorge, ce lieu de croisement du souffle, de la nourriture, de la parole, ce lien qui unit la tête au corps.

Les effets physiologiques :

Dans la méthode de « Respiration Consciente », le terme d'hyperventilation fréquemment
employé n'est pas adéquat. En effet, le corps modifie spontanément son rythme
cardiaque en fonction du rythme respiratoire. Le corps profite en toute sécurité de l'augmentation du rythme cardiaque sans pour autant éprouver le corps. Un mode de respiration simplement conscient et plus ample ouvre l'espace pulmonaire inhabituellement employé et c'est cela que l'on peut nommer plutôt " surventilation " ou "hyper oxygénation".

En parallèle, le cerveau se contracte et se relâche au rythme de la respiration, ce qui a un effet
massant, drainant et revitalisant pour chaque cellule et le débit sanguin augmenté va revitaliser tout l'organisme. D'autre part, le diaphragme telle une pompe va drainer par massage les organes. Donc, un bon nettoyage cellulaire en éliminant les toxines et déchets du corps. 

Les organes vitaux seront oxygénés en priorité et le débit sanguin cérébral se voit ainsi diminué, ce qui diminuera la pression intra crânienne. Le cerveau étant l'organe qui consomme le plus d'O², cela va provoquer des réactions diverses en fonction de la zone cérébrale. En effet, toutes les parties cérébrales ont des besoins différents en O². Celui qui en a le plus besoin est le néocortex (conscience).  Etant privé d'O², il va se mettre en sourdine et abandonner son rôle de  « contrôle » et ainsi permettre aux zones plus archaïques, reptilienne, aujourd'hui appelée zone instinctive (réactions primitives) et limbique (émotions) de s'exprimer. Ainsi peut surgir la vie instinctive, les émotions enfouies et les souvenirs oubliés.  Aussi,  les deux systèmes nerveux autonomes orthosympathique et parasympathique, vont à leur tour se réguler. C'est cet équilibrage nerveux qui explique qu'au début de la séance peuvent apparaître des sensations en lien avec le système orthosympathique (sensation de poids, douleurs, peurs....).

Au niveau organique, seront prioritairement libérées les parties du corps qui souffrent de tensions ou de blocage énergétique même si la personne n'en avait pas conscience.

Il peut y avoir des picotements ou engourdissements, ce qui dressera en quelque sorte une cartographie des tensions et blocages.

L'énergie vitale intensifiée agit comme un purificateur de ce qui nous encombre, ouvre la respiration inhibée, dénoue les blocages corporels, libère les émotions retenues et revitalise l'organisme.

Après 15-30 minutes, des sensations plus fines appariassent, des images ou couleurs, des sons.... pour terminer par des sensations plus énergétiques qui sont des manifestations de la
vie en nous et qui apportent une grande paix, une plus grande conscience corporelle et sensitive et un sentiment de grande sérénité.

Les effets sur le mental :

Grâce à la Respiration Consciente, le flux de pensées s'apaise et permet une forme de
méditation. Parallèlement la pensée devient plus claire et permet des prises de conscience.

Sur un électroencéphalogramme, on peut constater une diminution des ondes Alpha et
Béta (activité corticale) au profit des ondes :
-Théta (augmentation de 50%) : zone des apprentissages universels ou subconscient collectif (amour, douleur, pouvoir...)
-Delta (augmentation jusque 200%) : réalité non structuré comme chez le nourrisson.

Les effets psychologiques :

Outre le bénéfice qu'apporte la libération des émotions refoulées, il a pu être constaté un
rééquilibrage entre les hémisphères gauche ( raison, analyse, logique, langage, calcul, savoir-faire, ainsi que les affects positifs...et tout ce qui rassure ) et droit ( l'intuition, la créativité, la compréhension globale et les affects plus déstabilisants ).

La Respiration Consciente permet ainsi de désencombrer non seulement les plans physiques et physiologiques, mais également les plans psychiques et énergétiques.

Il est nécessaire de se souvenir que lorsque enfant, on s'est retrouvé avec une souffrance ou une peur trop forte pour être acceptée et intégrée, il a fallu, pour notre sauvegarde, nous «couper» de ce vécu douloureux. L'événement n'a donc pas pu être intégré dans la psyché.  Cet «inachevé» a toujours tendance à vouloir se terminer, mais il doit lutter contre la mise en place, depuis le début, du mécanisme qui le refoule constamment.                                                                                     Cela a pour conséquence aujourd'hui, qu'à la place de s'achever, elle s'exprime, sous forme d'actes manqués, d'angoisses, de peurs irraisonnées, de comportements disproportionnés, d'insécurité, de manque de confiance en soi, en l'autre ou dans la vie....

Revivre une ancienne situation, «ici et maintenant» achève et intègre.                                        Ce passé est remis à sa juste place, c'est à dire dans un passé révolu qui n'existe plus.            Ce qu'enfant on était incapable d'intégrer, l'adulte qu'on est devenu est capable de le transformer. Cela permet aujourd'hui qu'on puisse les clôturer, donc de guérir pour que ce passé cesse de nous entraver.

Il faut savoir, que les expériences qui sont données à vivre pendant une séance sont utiles à notre développement. En effet, le couvercle que nous avions mis est soulevé et si les ressentis et émotions arrivent à la surface c'est simplement que nous sommes prêts à les vivre. La personne, pendant la séance, ne se sent pas « submergée ».

La Respiration Consciente, plus que toute autre approche, permet d'oser exprimer et se libérer de la plus traître des émotions : la peur. La respiration refait circuler ce que la peur a figé et révèle le potentiel authentique de l'être. La respiration transforme la peur en confiance.

C'est aussi une forme de méditation. En étant conscient de la respiration, on est ramené dans
le moment présent, la clé de toute transformation intérieure
.                                                         La Respiration Consciente arrête le mental. Il ne s'agit ni de transe ni de demi sommeil, mais d'un éveil vigilant.  Comme le dit Eckart Tolle : "Revenir pleinement au moment présent et cesser de penser sans perdre la conscience" 

S'engager dans ce processus marque la détermination de s'occuper de soi de façon constructive et autonome. Redécouvrir son corps permet de redevenir attentif à son langage et ses messages. La personne retrouve ainsi la liberté de changer, reprend contact avec le présent, « ici et maintenant », et peut aborder sa vie  avec confiance et sérénité. Elle devient actrice de sa vie.

Les effets énergétiques et
spirituels
:

La Respiration Consciente peut permettre de vivre une connexion à l'univers, des prises de conscience sur le sens de la vie, vivre l'amour et le pardon par une ouverture du cœur, d'avoir des visions ou des ressentis en connexion avec l'au delà....

Il existe un rapport subtil entre une respiration harmonisée et la réalisation d'états de conscience
de grande qualité et de hauts états d'être.

Déroulement de la Respiration Consciente :

Une séance dure entre 50 à 60 minutes composée de 30 minutes de respiration connectée puis de 20 minutes d'intégration sur une musique relaxante.

Les séances dans le cadre thérapeutique peuvent être hebdomadaires ou bimensuelles.

Pour certains, plusieurs séances peuvent être nécessaires pour évacuer toute la charge émotionnelle. D'autres peuvent se sentir d'emblée réénergétisée dès la première séance.

La respiration est dite connectée et se fait de façon ample et circulaire, sans pause entre
l'inspire et l'expire et avec un accent mis sur l'inspire (accueillir amplement
le souffle à pleins poumons) et un lâcher prise sur l'expire (détente complète, c'est à dire sans forcer l'expulsion de l'air). Respirer par la bouche permet de prendre plus d'air et donc une plus grande amplitude..

La concentration sur le souffle a pour effet de chasser les pensées pouvant nuire au lâcher prise.

On pourrait dire: « j'inspire la vie » et « je relâche ce qui m'entrave ».

S'ensuit une période d'intégration de 20 minutes. La personne est couchée sur le côté et respire normalement.

Après ce temps de récupération, la personne est invitée à exprimer ce qu'elle ressent « ici et
maintenant » dans l'instant, afin de prendre conscience du ressenti souvent subtil mais précieux et de l'ancrer.   

Le thérapeute, peut éventuellement intervenir soit par le souffle, soit par la parole, soit par un geste pour rassurer. Les accompagnateurs sont en quelque sorte des « accoucheurs », leur tâche étant d'accompagner la personne à naître à elle-même.

Il n'y a quasiment pas de contre-indications à ce type de pratique car les femmes enceintes, les enfants, les malades (asthme, cardiaques...) les addictifs (drogues, alcool...) et les épreuves (dépression, burn out...) peuvent en bénéficier. 

On peut donc conclure en disant que la Respiration Conscience est une méthode permettant  d'abord un apaisement, grâce à l'intégration émotionnelle et une harmonisation par rééquilibrage autant psychologique que physiologique.

On pourrait dire une sorte de « renaissance » car il y a renouvellement par des perceptions plus justes. Être responsable et autonome participent au sentiment de liberté inhérent au développement personnel.

Pour finir, le souffle permet un changement intérieur subtil. Sont évacuées dans l'expire les émotions, les tensions et les pensées laissant l'espace à la conscience de Soi. Dans l'inspire, autre chose de présent depuis toujours mais enfoui revient doucement à la surface. Le souffle traverse le centre de soi et ce retour en soi, vers soi, à travers soi ravive l'étincelle intérieure de l'Etre, notre essence. Moments sombres et lumineux se succèdent pour élargir la conscience de qui on est, et rien que cela, rend déjà possible la guérison de l'âme.